Le parcours de Daniel Aubé, membre de l’ABC, est souligné dans la chronique « Figure de Maître » du Barreau de Montréal

14716271_10153890271212371_2729847947370945810_n

Daniel Aubé, avocat pratiquant à Montréal et membre de l’ABC depuis deux ans déjà, a récemment vu l’excellence de son parcours souligné dans la chronique « Figure de Maître » de l’infolettre du Barreau de Montréal.

Lors de la Journée-rencontre organisée par l’ABC en octobre 2016, Daniel avait généreusement accepté de livrer une conférence à propos de son parcours personnel et professionnel d’avocat qui bégaie.

Le Barreau de Montréal met en lumière sa personnalité inspirante, et parle de façon élogieuse de la manière dont Daniel gère le bégaiement :

« À cette feuille de route inspirante s’ajoute une implication auprès de l’Association des bègues, qui l’a sollicité l’automne dernier pour donner une conférence. Sa réponse positive et enthousiaste en a surpris plus d’un puisqu’il est relativement inhabituel que des bègues se portent volontaires pour ce genre d’exercice. Daniel a offert un discours marquant, qui a fait grand bruit de par la puissance du message qu’il y a livré, abordant le sujet de son bégaiement avec une franchise et une simplicité désarmantes. Il en parle ouvertement et désamorce les situations potentiellement embarrassantes et anxiogènes en faisant état d’emblée de sa réalité. Il rassure ainsi ses interlocuteurs en leur confirmant que son bégaiement n’est pas causé par un manque de sérieux ou de préparation de sa part et en répondant aux questions ou préoccupations qu’ils pourraient avoir. Sa façon d’aborder de front le bégaiement et de ne jamais choisir la voie d’évitement en raison de la peur ont toujours servi Daniel positivement et lui ont permis de gagner le respect de ses pairs, tout en étant porteur d’espoir pour les bègues qui s’estiment limités par leur situation. Au fond, Daniel fait un pied de nez au bégaiement et avance droit devant, sans peur ni regret, en refusant de laisser le bégaiement prendre emprise sur lui. »

Pour lire l’article en entier, cliquez ici.