L’importance du soutien

par Aurélie Melançon, membre de l’ABC

Pour la journée internationale de la sensibilisation du bégaiement, je voulais témoigner d’une petite partie de ma vie quotidienne face au bégaiement et du soutien inestimable de mes proches.

Oui, je suis une personne bègue et j’ai eu ce diagnostic à l’âge de 9 ans. Il y a des journées où le bégaiement m’envahit beaucoup et c’est difficile d’avoir une parole fluide. Dans mon cas, le bégaiement est plus actif dans des situations où je dois sortir de ma zone de confort ou quand je parle au téléphone dans mon milieu de travail. Dans ces situations, je pense davantage à mettre mes trucs en marche pour avoir moins de blocages et un meilleur contrôle de ma parole . Le bégaiement fait partie de ma personnalité. Je peux contrôler le bégaiement au quotidien pour avoir une parole plus fluide, mais je ne peux jamais enlever le bégaiement de moi.

Je ne serais pas la personne que je suis devenue aujourd’hui sans le soutien inconditionnel de mon entourage. La majorité des gens que j’ai côtoyés m’ont toujours soutenu dans mon bégaiement et ma différence. Beaucoup de gens m’ont aidée à différents moments de ma vie. Cela me donne une grosse dose d’encouragement à devenir une meilleure personne. Je ne remercierai jamais assez mes parents de m’épauler et de me soutenir. Vous m’avez permis de consulter les meilleurs spécialistes pour être mieux fonctionnelle dans ma parole et dans mes habiletés relationnelles.

Depuis le mois de janvier, j’ai découvert et intégré l’association ABC Bégaiement. Tout de suite, vous m’avez accueillie à bras ouverts et m’avez aidée à m’intégrer davantage dans l’association. Je me suis sentie à ma place et j’ai ressenti un sentiment d’appartenance : je ne suis pas toute seule bègue sur la terre. Grâce à vous, j’ai repris un peu plus confiance en moi et l’envie de toujours me surpasser.

Un gros merci du fond du cœur

Retour aux Témoignages