Merci pour « Je je je suis un podcast »

Depuis que j’ai découvert votre podcast (le premier que j’écoute de toute ma vie!), je me promets de vous écrire un commentaire. Comme à chaque épisode il y a encore plus de choses que j’ai envie de vous dire … je repousse le moment chaque fois!

Tout d’abord, j’ai découvert le podcast car je suis orthophoniste et maman d’un enfant qui bégaie. Je travaille en scolaire avec une clientèle autiste et vos références au mouvement de la neurodiversité ou à la diversité simplement me réjouissent!

Pour ce qui est de mon garçon, son bégaiement est actuellement très peu perceptible suite à la thérapie Lidcombe que nous avons faite. Par contre, on dirait que j’en étais à un moment comme maman où j’avais besoin de cheminer par rapport à son bégaiement. Je m’explique … comme orthophoniste, même si je ne pratique pas en bégaiement, je sais que le bégaiement en jeune âge peut être transitoire et qu’une thérapie comme Lidcombe a souvent de bons résultats. Mon coeur de maman se raccroche parfois à ces statistiques pour souhaiter que ce soit le cas pour lui, souhaiter qu’il soit du bon côté des statistiques.

Toutefois, je connais aussi le côté hautement variable du bégaiement. Même si je le pensais déjà comme professionnelle, j’avais besoin d’entendre que c’est correct de bégayer, que ce n’est pas un objectif à tout pris d’enlever toutes les « bosses » de la parole ou de la vie de mon fils!

Ce que je veux, c’est qu’il soit heureux et bien dans sa communication. Et d’entendre Geneviève expliquer comment elle se sentait lors des thérapies orthophoniques en bas âge m’a également fait réfléchir à ce que je voulais que mon fils retienne de tout ça.

Encore une fois, même en étant orthophoniste et maman d’un enfant qui bégaie, j’ai trouvé tellement pertinent qu’on entende plein de voix avec du bégaiement dans ce podcast. Apprendre à gérer notre émotion qui monte ou notre malaise, ça nous appartient à nous comme interlocuteur qui se veut inclusif, pas à la personne qui bégaie. Mon oreille et ma sensibilité avaient encore besoin de pratique, ça a l’air! Merci.

Finalement, au-delà de votre grande bienveillance et de votre pertinence, je vous trouve absolument très drôle. Vos running gags d’anglicismes, de traduction, de StutterTalk, même le petit moment de folie de Judith avec Voyage Voyage sont rafraîchissants. Et que dire de Pierre-Luc Racine, je viens de rire toute seulement pendant 15 minutes devant sa page Instagram.

Bref, longue vie à « Je je je suis un podcast »!

Retour aux Témoignages